Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Face Cachée

  • : Le blog de Eurêka
  • : Tout ce qui me fait débloquer.
  • Contact

Albert Einstein

"La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre."

Juste par curiosité...

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:30

Salut l’ami !

 

     Cela fait longtemps, n’est-ce pas ?

     Je te parlais dernièrement de besoin de changement, de l’impression de tourner en rond, et quoi de plus facile au fond que de changer de vie virtuelle ? Quoi de plus irréel, de plus impalpable, de plus illusoire ? Et je ne parle pas là seulement de cette tendre mode égocentrique que de faire un « blog », mais de tous les liens divers que l’on créé sur le net. Au début, on est tout à son enthousiasme devant autant de potentiel. On est vrai, on est entier, on n’a pas l’impression d’une autre vie à côté, mais bel et bien d’une continuation de celle que l’on dit « vraie », puisque soi-même, on a le sentiment de l’être et que les mots, les siens et ceux qu’on nous adresse, ne sauraient mentir. On peut même avoir l’impression que la vérité des gens est là, comme on semble être plus vrai soi-même dans l’image que l’on s’autorise à montrer de soi. Comme si, par l’honnêteté dont on fait soi-même preuve, il allait de soi qu’il en serait de même pour les autres. Mais non, c’est faux. Non pas que la virtualité cache le pire, mais il n’en est pas moins le miroir de la réalité. Pas mieux, pas pire. Elle nécessite de se vêtir de la même carapace que dans la vie, alors que l’on avait cru y voir les premiers temps, période que l’on pourrait comparer à une lune de miel, un lieu où l’on pourrait être soi, sans masque et sans artifice, un lieu libéré de certaines conventions sociales. Mais la vérité n’est pas ailleurs : elle est là où l’on veut bien la voir.

     C’est donc sans regret et même presque avec un certain soulagement que je m’en vais pour quelques vacances sans doute non méritées, rechercher soleil et chaleur, un bouquin sous le bras, un cahier et un stylo à la main pour y jeter ce qui pourrait me passer par la tête, s’il venait à y passer quelque chose tout du moins.

Parce que oui, j’ai besoin de vacances.

Et pis aussi d’un câlin, mais on n’a pas tout ce qu’on veut dans la vie, rappelle-t-en bien Josette.

J’espère que de ton côté, tout baigne, que tout va bien dans le meilleur des mondes. Ça ne coûte rien d’espérer !

 

Prends soin de toi,

Tchuss, goodbye, Auf Wiedersehen

Je t’embrasse,

 

Eurêka

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Eurêka 17/03/2010 00:07


Emmanuelle et Laeti > à bientôt peut-être, ici ou ailleurs...


laeti 15/03/2010 17:43


Prends soin de toi euréka...vraiment....j'aurais très souvent une pensée pour toi et je ne pourrais m'empêcher de sourire en t'imaginant lézarder au soleil.....prends soin de
toi.....j'aurais aimé te rencontrer au delà de ce monde virtuel, te croiser, t'offrir un verre à une terrasse d'un café et discuter jusqu'à plus soif......juste pour le plaisir d'échanger.....à
bientôt....


Emmanuelle 15/03/2010 15:53



Le monde du virtuel est surtout un fantastique marché interactif aux illusions et aux fantasmes...Parfois même les nôtres, c'est là où ça devient dangereux.
Prends bien soin de toi.