Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Face Cachée

  • : Le blog de Eurêka
  • : Tout ce qui me fait débloquer.
  • Contact

Albert Einstein

"La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre."

Juste par curiosité...

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 09:00
     S'il y avait un film que je ne pouvais râter et dont j'attendais la sortie depuis un sacré bon moment (ici, pour être exacte), c'est bien celui-ci :
Sherlock-Holmes-1-.jpg
Elle en jette, non, l'affiche?

     C'est donc trépignante et un rien anxieuse que je suis allée voir ce dimanche, en VO (sous-titré, ça va de soi...), ce film tant désiré. Anxieuse, car comme toujours quand on espère beaucoup, la crainte est présente d'être d'autant plus déçue...
     Belle affiche, c'est une évidence quand on voit les noms qui y figurent : Robert Downey Jr. (qui mes patates ne cesse de m'épater au fur et à mesure de ses apparitions cinématographiques),  Jude LawKelly Reilly (argghhhh), Mark Strong (qui m'a plutôt fait penser à un autre personnage du cinéma : Dracula)
Blackwood (SherlockHolmes)Dracula.jpg

     C'est bien évidemment avec beaucoup d'espérances, mais aussi une certaine méfiance, que je me suis assise dans mon fauteuil, face au grand écran. Vous dire que ce serait le film tant attendu serait un mensonge. Non, ce n'est pas à mon humble avis le film à la hauteur de ce qu'aurait mérité ce cher Holmes, à la hauteur de son talent et de ses facultés. Ceci dit, je lui reconnais bien des qualités, en premier lieu de nous divertir avec talent, de nous tenir en haleine sans bêtifier pour autant le spectateur que nous sommes. Autre qualité : il nous montre des personnages assez fidèles à l'idée que moi, humble lointaine lectrice assidue de Sir Arthur Conan Doyle, je me faisais d'eux. Pas de gros lourdeau de Watson, un Holmes dont les défauts, les travers, les addictions, sont bien présents et mis en évidence.
     Pour une critique plus complète, je vous renvoie volontiers ici : clic. Je suis plutôt, pour ma part, du même avis...

     Pour clore, disons un fort bon film, mais pas de ceux que l'on pourrait qualifier de chef d'oeuvre.
Il pêche peut-être au niveau de la psychologie des personnages... Comment, oui, mais pourquoi?


Partager cet article

Repost0

commentaires