Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Face Cachée

  • : Le blog de Eurêka
  • : Tout ce qui me fait débloquer.
  • Contact

Albert Einstein

"La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre."

Juste par curiosité...

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 12:09
     Ne trouvez-vous pas marrant (le terme n'est pas exactement celui-ci) de constater comme ce qui ne devrait être que de l'ordre de l'immatériel, du ressenti, de l'âme, de l'impalpable, de l'inconsistant, du cérébral, se matérialise souvent dans des réactions corporelles qui nous semblent bien réelles.
     Ainsi, la joie peut-elle nous donner la sensation d'avoir des aîles, l'envie de danser, une force toute nouvelle qui nous traverse et nous emporte dans une légèreté qui nous éloigne de la pesanteur.
     D'un autre côté, et de manière plus flagrante pour ce qui me concerne, la douleur morale, une séparation, une blessure que ne devrait être que de l'ordre de l'incorporel, se traduit également par des douleurs physiques bien réelles. Un poids sur l'estomac, une douleur dans le ventre insaisissable, une souffrance au niveau du coeur indescriptible. Pourquoi le coeur, cet organe-là précisément, alors qu'il n'a en réalité aucun lien, il me semble, avec le sentiment qu'il symbolise? Ne parle-t-on pas de coeur brisé? Du symbole à la réalité, la vérité n'est peut-être pas si loin. Y a-t-il un médicament à prendre contre cette douleur-ci? Existe-t-il un remède? Un pansement à appliquer? Une drogue à avaler pour supporter le sevrage d'une toute autre dépendance?
Partager cet article
Repost0

commentaires

lau' 22/10/2009 22:50



Je ne sais pas si tu le trouveras mais il parait que la panacée marche plutot bien (c'est de l'humour pourri mais de l'humour ^^)